John Carpenter

 

 

John Howard Carpenter est un réalisateur, acteur, scénariste, monteur, compositeur et producteur de film américain né le 16 janvier 1948 à Carthage (État de New York, États-Unis).

Carpenter a travaillé dans de nombreux genres de films mais son nom est surtout associé à l’horreur et la science-fiction.

 

 

 

 

Dès son plus jeune âge, il se passionne pour le cinéma, notamment les westerns de Howard Hawks et John Ford, ainsi que les films d’horreur et de science-fiction indépendants des années 1950, comme Planète interdite et La Chose d’un autre monde.

Il commence à filmer des cours métrages d’horreur en 8 mm avant même d’entrer au lycée. Il suit brièvement des cours à la Western Kentucky University, où son père tenait la chaire du département de musique, puis est transféré à l’University of Southern California’s School of Cinematic Arts (USC) en 1968 dont il sort diplômé en 1971.

 

 

C’est en 1974 que sort Dark Star, le premier long-métrage réalisé par John Carpenter, une comédie noire de science-fiction. Il s’agit en fait du film de fin d’études de Carpenter. Le projet voit le jour au sein de lUSC, au départ un court-métrage de 37 minutes pour un budget de 6 000 dollars US. Carpenter signe également la musique du film (ce sera le cas pour quasiment tous les films qu’il réalisera) et co-écrit le scénario avec son camarade de lUSC Dan O’Bannon (qui plus tard co-écrira le scénario de Alien, le huitième passager).

Le film suivant est Assaut en 1976, qui est décrit par John Carpenter lui-même comme une adaptation moderne de Rio Bravo de Howard Hawks. En plus du poste de réalisateur, il occupe celui de scénariste, de compositeur, et de monteur, ce dernier sous le pseudonyme de John T. Chance (le nom du personnage incarné par John Wayne dans Rio Bravo). Ce film voit la première collaboration entre John Carpenter et Debra Hill, ici au poste d’assistant rédacteur, qui co-écrira et produira Halloween, la nuit des masques.

 

1978 est une année marquante pour John Carpenter, puisqu’elle voit la sortie de Halloween, la nuit des masques, film d’horreur d’un nouveau genre, le slasher movie, mettant en scène le personnage de Michael Myers, avec notamment Jamie Lee Curtis et Donald Pleasance.

C’est Psychose d’Alfred Hitchcock qui a inspiré le cinéaste pour ce film :

« Je voulais faire depuis longtemps un film effrayant et c’est Psychose qui m’a donné envie de faire Halloween. J’ai simplement ajouté au film d’Hitchcock une dimension surnaturelle en faisant du tueur masqué une incarnation du mal. ».

Produit par Debra Hill et Moustapha Akkad pour la somme de 325 000 dollars, le film en rapportera 47 millions rien qu’aux États-Unis.

Le thème musical principal est certainement le plus célèbre composé par Carpenter. Il est basé sur une rythmique 5/4(cinq temps dans une mesure) que le père du cinéaste lui avait apprise au piano quand il était enfant. Il l’a rejouée en y ajoutant quelques effets sonores.

 

 

Le succès est aussi au rendez-vousen 1980 à la sortie de Fog, un film fantastique où Carpenter fait du brouillard le personnage principal, et où on retrouve Adrienne Barbeau et Jamie Lee Curtis. À la sortie du film, des critiques reprochent au film d’être trop traditionnel. Cela ne l’empêchera pas de recevoir le prix de la critique au Festival d’Avoriaz.

Carpenter enchaîne avec le tournage de New York 1997 qui sort en 1981. Le film devient rapidement culte, notamment grâce au personnage de Snake Plissken incarné par Kurt Russell. L’année suivante, Carpenter écrit en collaboration avec Debra Hill, la suite de Halloween, la nuit des masques : Halloween 2, dont il confie la réalisation à Rick Rosenthal

 

C’est durant l’été 1982 que sort son nouveau film : The Thing, un remake de La Chose d’un autre monde de Christian Nyby et Howard Hawks. Échec commercial et critique lors de sa sortie en salles (« Les critiques et pas mal de fans ont descendu le film à l’époque »), The Thing finira par trouver son public à sa sortie en VHS puis en DVD et obtiendra son statut de film culte.

En 1983, John Carpenter se voit confier la réalisation de Christine, une adaptation du roman éponyme de Stephen King sur un scénario de Bill Phillips. L’histoire tourne autour d’un lycéen nommé Arnie Cunningham (Keith Gordon) qui achète une Plymouth Fury de 1958 qui se révèle avoir des pouvoirs surnaturels.

Les Aventures de Jack Burton dans les griffes du Mandarin en 1986 se veut un hommage au cinéma d’arts martiaux de Hong Kong[2], avec Kurt Russell dans le rôle principal. Le mélange des genres, Kung Fu, aventures, fantastique et comédie ne séduit à l’époque ni le public ni la critique. Cependant, à l’instar de The Thing, Les Aventures de Jack Burton dans les griffes du Mandarin obtiendra un important succès en vidéo Après cet échec au box-office, Carpenter décide de revenir à des films à petit budget. Ainsi en 1987 apparaît sur les écrans Prince des ténèbres. L’année 1988 voit la sortie de Invasion Los Angeles, film de science-fiction dont le scénario de Frank Armitage (alias John Carpenter) s’inspire de la nouvelle Les Fascinateurs (Eight O’Clock in the Morning) de Ray Faraday Nelson.

Années 1990 : succès moins marqué

Il faut attendre 1992 pour voir un nouveau film de John Carpenter sur les écrans : Les Aventures d’un homme invisible, avec Chevy Chase, Daryl Hannah et Sam Neill. En 1994, Carpenter travaille de nouveau avec l’acteur Sam Neill dans son nouveau film L’Antre de la folie, inspiré par l’univers de H. P. Lovecraft et, dans une moindre mesure, par celui de Stephen King. Puis le cinéaste enchaîne l’année suivante avec Le Village des damnés, remake du film du même titre de Wolf Rilla et basé sur le roman de John Wyndham Les Coucous de Midwich, avec Christopher Reeve et Kirstie Alley.

1996 marque le retour sur les écrans de Snake Plissken (toujours incarné par Kurt Russell) dans Los Angeles 2013 avec un scénario écrit par John Carpenter, Debra Hill et Kurt Russell. Mais contrairement à New York 1997, le succès ne sera pas au rendez-vous[8].

Avec Vampires, en 1998, mettant un scène James Woods dans le rôle du chef d’une bande de chasseurs de vampires liée à l’Église catholique, Carpenter reste en dehors des clichés gothiques et offre une ambiance de western fantastique. « La plupart de mes films sont des westerns, sous une forme ou une autre », déclare-t-il.

 

 

Années 2000 : pause dans la carrière et remakes

En 2001 sort Ghosts of Mars, film de science-fiction se déroulant sur Mars. Carpenter n’avait plus située l’action d’un de ses films ailleurs que sur Terre depuis Dark Star. Natasha Henstridge et Ice Cube jouent les rôles principaux.

Après ce long-métrage, le réalisateur s’accorde une longue pause, ne repassant derrière la caméra qu’en 2005 pour filmer un épisode de la première saison de la série télé Les Maîtres de l’horreur, renouvelant l’expérience l’année suivante pour la seconde saison.

Des remakes de ses films voient le jour à partir de 2005, avec Rupert Wainwrigt qui réalise une nouvelle version de Fog, produite par John Carpenter, et Jean-François Richet qui propose la même année Assaut sur le central 13 d’après Assaut.

En 2007 Rob Zombie produit et réalise sa version de Halloween. Une suite sera produite deux ans plus tard.

2010 est l’année du retour de John Carpenter au cinéma. Son nouveau film The Ward avec Amber Heard est présenté au Festival international du film de Toronto, mais il n’est distribué en salles qu’en 2011, en Grande-Bretagne tout d’abord, au mois de janvier, la sortie aux États-Unis n’ayant lieu qu’en juillet.

Le 31 octobre 2010 le nouveau projet du réalisateur est dévoilé, il s’agit de Darkchylde, adaptation du comics du même titre, où il s’associe à Weta Workshop pour les effets spéciaux[10]. Ce film devance l’adaptation du roman Fangland qui semblait la priorité du cinéaste.

En outre, d’autres projets sont annoncés comme The Prince, Hollywood et Riot (officiellement annulé, Nicolas Cage, acteur envisagé, étant parti travailler dans d’autres productions).

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s