The Divide

En DVD et Bluray : le 1er juin
Réalisateur: Xavier Gens
Acteurs: Lauren
German, Milo Vintimiglia, Michael Biehn, Rosanna Arquette
Scénaristes: Karl
Mueller, Eron Sheean
Sortie en salle : Aucune

Synopsis

Lors d’une explosion atomique ravageant New York, huit personnes se réfugient dans le sous-sol de leur immeuble. Des tensions et des rivalités apparaissent rapidement parmi les rescapés qui survivent grâce aux réserves d’eau et de nourriture. Ce qui semblait initialement être un sanctuaire se transforme en véritable enfer…
Mon Avis :
The Divide est un huis-clos d’une violence vraiment brutal. Réalisé par Xavier Gens ( Frontières, Hitman ) voilà sont 3eme vrai long-métrage qu’il pose sous des effets post-apocalyptique.
Eva assiste, de la fenêtre de son appartement, à la tombée de missiles nucléaires sur sa ville. Son petit ami l’emmène rapidement dans l’escalier dans l’espoir de fuir en compagnie des autres habitants. Avant que l’immeuble ne soit touché par l’onde de choc, ils réussissent à s’enfermer dans le sous-sol avec quelques autres résidents dont Mickey joué par Micheal Biehn (Terminator, Alien, Abyss,Planète terreur)
D’une durée de 2h « The divide » comprend une première partie pour placer ses personnages et la deuxième qui nous montre la descente aux enfer de ces individues où la folie et la paranoïa s’installe et nous fait tomber dans un côté plus sombre et malsain où la loi du plus fort est la bonne.
Côté casting on retrouve la magnifique Lauren German aperçut dans « Massacre à la Tronçonneuse : Le Remake » et tenant le rôle principale du film »Hostel : chap II » d’Eli Roth qui nous offre un jeu un peu effacé, comparé à la prestation hallucinante de Michael Eklund et Rosanna Arquette, respectivement dans la peau d’un arriviste devenant fou et de sa victime consentante, qui terrassent
The Divide est un film qui ne laisse pas indifférent et qui nous montre comment l’homme dès qu’il est enfermé,où quand les principales préoccupations deviennent la nourriture, les besoins sexuels et que la violence s’installe, violence physique et violence mentale, redevient à l’état animal
En bref malgré un budget assez serré, le long métrage de Gens se défend très bien et propose une petite production sans prétention, seul point négatif une demi heure de trop.
Note 8/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s