Critique Massacre A La Tronçonneuse (2003)

Critique Critique Massacre A La Tronçonneuse (2003)

Réalisé par : Marcus Nispel
Scénario de : Scott Kosar, Tobe Hooper, Kim Henkel
Acteurs : Jessica Biel, Eric Balfour, Jonathan Tucker
Année de production : 2003
Date de sortie en DVD/Bluray en France : 7 octobre 2004
Date de sortie au cinéma en France : 21 janvier 2004
Pays : Etats-Unis

Synopsis

En 1973, lors d’une perquisition à la ferme de Thomas Hewitt, ancien employé de l’abattoir de Travis County, au Texas, la police découvrait les restes de 33 êtres humains. Cette effroyable    trouvaille mit en émoi la population locale. Arborant les grotesques masques de chair de ses victimes et brandissant une tronçonneuse, le tueur fut macabrement surnommé Leatherface. Les autorités    locales abattirent un homme portant un masque de cuir, mettant ainsi fin à l’affaire, mais au cours des années suivantes, plusieurs personnes accusèrent la police d’avoir bâclé l’enquête et    d’avoir tué un innocent en toute connaissance de cause. Pour la première fois, la seule victime ayant survécu au massacre brise le silence et raconte ce qui est vraiment arrivé cette nuit-là, sur    une route déserte du Texas, à cinq personnes qui sans le savoir, roulaient vers leur pire cauchemar…

Mon avis

Massacre A La Tronçonneuse 2003 est le remake du film réalisé en 1973 par le maître Tobe Hooper.

Marcus Nispel s’attaque donc à un monument en décidant de faire un remake de ce film culte…     Le film de 2003 est plus gore que celui de Tobe Hooper, le but de l’original n’était pas de montrer de la boucherie, mais de faire peur grâce à des effets réalistes et à une    ambiance spécifique.     Toucher à un chef-d’œuvre ne se fait jamais sans danger. Lorsqu’on en réalise une suite, à la limite, on peut s’attendre à un raté. Mais réaliser un remake n’est jamais une tâche aisée surtout    lorsqu’il s’agit d’un classique.
Le jeu des comparaisons est l’un des grands plaisirs du film : Leatherface a grandi et a pris du poids, la scène du suicide est remplacée par une autre, il n’y a plus de garçon handicapé, le    Shérif a pris du gallon et, enfin et surtout la scène du repas n’est plus présente…

Ce Massacre A La Tronçonneuse est loin d’atteindre l’ambiance de l’original. Il est moins surprenant et encore moins terrifiant. Il faut compter juste des scènes abondantes en    sang, qui malgré tout valent la peine d’être vues. Les acteurs sont convaincants et campent leur rôle à merveille. Mais ce long métrage n’égalent en rien l’original. Force est de constater que    les remakes sont bien souvent très inférieurs à leurs originaux.

Il est plus que dommage que  Marcus Nispel n’ait pas introduit dans son métrage la fameuse scène du dîner. Mais heureusement, la séquelle de Liebesman intitulée Massacre A La Tronçonneuse : Le Commencement rattrapera ce manque.

5/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s